×
Voir tous
BIEN-ÊTRE

Sophrologue

Maud Brabetz

Possibilité de consultation à distance

Présentation

Qui suis-je?

Par la sophrologie, j'accompagne toutes les personnes qui se mettent en chemin de mieux-être, au sens de "mieux vivre la personne que je suis".

Les angoissés, les anxieux, je les comprends, ça me parle ! Je connais ce sentiment de se sentir dépassé, de manquer de sécurité intérieure. L'anxiété est un trouble, un cercle vicieux de recherche de contrôle qui révèle quelque chose de très profond, en rapport avec le sentiment de ne pas être à sa place. Quand on s'ouvre à son être, à ses émotions, on sort de ce schéma et tout peut changer. On devient un sujet dans ce monde, et non plus un objet...

Avec la sophrologie je ne suis pas là simplement pour "faire respirer" ! Je souhaite aller au-delà, offrir à l'autre un chemin d'accès à sa métamorphose.

Sans la relation à l'autre, nous ne sommes pas vivants. La sophrologie aide à se redéployer, en étant conscient de soi dans le lien aux autres. C'est même, pour les personnes qui le souhaitent, la possibilité d'une ouverture spirituelle, au sens non religieux : prendre conscience d'une dimension plus grande de soi.

Ma discipline et mon approche

La sophrologie est une méthode de relaxation psycho-corporelle, comme le yoga ou la méditationEn pratique, à travers la respiration qui permet de se connecter à ses sensations corporelles grâce à des exercices dynamiques, on accède à une autre conscience de soi. Cet autre point de vue sur soi, qui se développe au fil de la pratique, va de pair avec un changement de point de vue sur les autres et sur le monde.

Le terme "Sophrologie" veut dire "étude de l'harmonie de la conscience". Il est forgé à partir des racines grecques sos (harmonie) / phren (conscience, esprit) / logos (science, étude). Sa pratique a été codifiée par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre. A sa suite, d'autres courants de pratique ont émergé : j'ai étudié dans le courant de la sophrologie "existentielle".  Ce terme est souvent mal interprété car il nous renvoie à une notion d’angoisse. Il pose en réalité une question extrêmement simple et positive : connaissant ma finitude, comment bien vivre mon existence ?

Comment faire face à la réalité et choisir pleinement ce qu'on veut vivre ? Comment sortir de la peur et des préoccupations autrement qu'en cherchant à "se divertir"? On sait tous qu'on va mourir! Se soucier de son existence, c'est se sentir libre de choisir ce qu'on y met. Lorsque l’on pratique la sophrologie, on revient à la conscience profonde d'exister, d'être vivant. On replace au centre la liberté de choisir, la capacité d'être soi au milieu des autres. C'est une véritable conquête.

Le sophrologue interroge le "comment" : comment je me sens ? Comment faire avec ça ? Comment vivre les choses autrement, faire un pas de côté ? On ne cherche pas le "pourquoi" : si la question du pourquoi se pose, la psychothérapie est indiquée, et la sophrologie en sera un très bon complément.
Ce n'est pas juste une technique de relaxation : en sophrologie, l'inconscient c'est le corps, et notre corps ne ment pas. En se reconnectant à ses sensations corporelles, on sort des représentations, on touche à la réalité. Emerge alors une autre conscience de soi qui révèle tous nos potentiels créatifs. 

La sophrologie est une méthode, avec un processus qui se met en place dans une rencontre de sujet à sujet, pour développer son autonomie.
La sophrologie peut-être utile à tous les âges pour prendre contact avec sa force vitale : dès qu'un enfant a conscience de son image, cela peut l'aider à la compréhension de ses débordements, et dans le grand âge c'est une pratique qui redonne de la force et des ressources – tant qu'on est vivant, notre force vitale est là, à notre disposition !

Chaque séance est personnalisée, chaque parcours est unique. Ma créativité et mon écoute vont faire émerger les propositions au fil des rencontres. Je suis plutôt de nature maternante, et le plus important pour moi c'est de me consacrer à l'accueil plein et entier de la personne, dans une totale disponibilité, pour qu'elle se sente libre dans un espace intime, bien à elle, tout à fait personnel.

Mon parcours

J'ai grandi "sans problèmes", en étant bonne élève, joviale, dynamique... J'aimais organiser les choses, je regardais vers l'avant et l'on s'appuyait beaucoup sur moi. J'ai compris plus tard que je vivais dans des non-dits, dans une famille où les enfants étaient plus objets que sujets, et qu'on ne m'a pas appris à m'ouvrir en confiance. 

J'ai alors entamé une sophrothérapie pour démêler mes propres blocages, c'était une pulsion de vie... 

C'est ainsi que j'ai rencontré la sophrologie existentielle. Par la suite , j’ai fait un premier stage de découverte pratique, dans la nature, en groupe, où j'ai pu éprouver que j'étais "quelqu'un de bien"... J'ai pris conscience de moi. En changeant mes croyances, mes représentations, en me demandant "qu'est ce que je ressens là, maintenant?", j'ai remis du mouvement dans ma vie. La sophrologie m’a remise au cœur de mon existence. La vie devient plus vivante, on est plus souple, plus adaptable pour trouver en soi la possibilité de créer une solution qui nous correspond... à tel point que j'ai fait le choix d’offrir à l’autre la possibilité de se restaurer à son tour. Avec cette valeur qui m’est chère : l’amour universel. 

J'ai choisi le cursus de l'ISEBA, car cette école est une des rares à enseigner plus qu’une technique, elle permet d’éprouver la formation, de l’intégrer au plus profond de soi. Je suis devenue sophrologue à l'issue de deux années années d'études. 

En complément de ma formation, je suis régulièrement supervisée, pour toujours offrir la meilleure version de moi-même.


ISEBA - Ecole de Sophrologie et de sophrothérapie Existentielle de Bordeaux Aquitaine
Les certificats de l'ISEBA sont reconnus au répertoire RNCP et par la Société Française de Sophrologie.Le diplôme de sophrothérapeute est reconnu en France par la FF2P (Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse) et en Europe par EAP (Association Européenne de Psychothérapie).

2019-2021 Cycles de formation 1&2 en 2 ans - Sophrologue 

En cours - Cycle de formation 3, en 1 an – Sophrologue praticien



Comment ça se passe ?

En sophrologie il n'y a pas de hiérarchie entre pratiquant et praticien : on est assis sur un siège, l'un en face de l'autre. On entre en relation, de sujet à sujet. Il y a toujours un temps d’échange au début et à la fin de la séance. Puis les exercices alternent détente et mouvement, pour amener la personne à ressentir par elle-même. On pratique assis ou debout.

La répétition des exercices au fil des séances permet de sécuriser, d'approfondir, de sentir des différences, une évolution... C'est un processus. La régularité est importante.

Souvent je propose de se voir 3 fois avant de chacun se sentir apte à dire si on a envie de continuer ensemble ou pas. Les jalons sont posés pour le travail par la suite. 

Je peux proposer les séances en visio : la personne doit disposer d'une pièce au calme et de temps devant elle. Ca fonctionne aussi bien et c'est parfait pour des personnes qui auraient des difficultés à se déplacer.

Prestations

Séance individuelle de sophrologie

60,00 €

1h

Les séances sont ouvertes à tous, à partir de 5 ans. Il faudra compter un peu plus de temps pour faire connaissance lors de la première séance.

On peut parce que l'on croit pouvoir.

— Virgile
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt.
En savoir plus Fermer