×
Voir tous
DÉVELOPPEMENT DE SOI
SANTÉ NATURELLE
BIEN-ÊTRE

Ortho-bionomy® et accompagnement, CNV

Amine Felk link 72 voir son site

Possibilité de consultation à distance

Présentation

Qui suis-je?

Mon accompagnement est un coaching thérapeutique. Je m'adresse à des personnes ayant le désir de se reconnecter à leur joie de vivre de façon durable. Je crois qu'on peut être fondamentalement en paix avec le vivant, avec ce qui est, ce qui vit. Ma pratique consiste à honorer le vivant. J'accompagne à l'apaisement des douleurs physiques, des tensions ou conflits émotionnels, je vous aide à clarifier, apaiser et intégrer votre vécu, en m'appuyant deux outils :

  • L'Ortho-Bionomy®, une pratique corporelle douce qui repose sur les principes de l'ostéopathie. Son propos est d'accompagner le corps dans ses mouvements instinctifs de régulation, pour stimuler notre réflexe auto-correcteur.
  • Le dialogue dans la Communication Non Violente, une pratique de communication centrée sur la qualité de connexion à soi-même et à l'autre, qui permet une meilleure reconnaissance de nos besoins profonds, des choix que nous avons à effectuer. 

Ma discipline et mon approche

L'Ortho-Bionomy® a été fondée dans les années 70 par un ostéopathe canadien, Arthur Lincoln Pauls, à partir de ses recherches sur une forme d'ostéopathie qui ne serait pas intrusive, ne forcerait pas le corps dans une volonté extérieure. Il s'est notamment inspiré de la pratique de Lawrence Jones, un ostéopathe américain qui travaillait de manière singulière, après une expérience troublante. Un jour où il avait simplement aidé un patient perclus de douleurs à trouver une position dans laquelle il arriverait à dormir, il a constaté que le simple fait de l'avoir trouvée avait fait disparaître les douleurs. Jones a développé une pratique basée sur la recherche de la position dans laquelle les douleurs disparaissent, et Arthur Lincoln Pauls l'a pratiquée en en ajoutant sa touche, en contribuant par quelques gestes au travail qui s'accomplissait pendant la phase de repos du corps. Il jouté à la question de la bonne posture celle de la bonne présence, du bon geste. Il a ainsi créé une pratique qui se met au service du corps. C'est la vie qui redresse. Ortho-Bionomy signifie "application correcte des lois de la vie". C'est un travail de reliance entre le corps physique et des corps plus subtils, énergétiques qui intègre et dépasse la bio-mécanique. J'entre en contact par le ressenti des mains, avec ou sans le toucher. Pour ma part, j'ai ajouté la parole à cette démarche.

Avec la Communication Non-Violente, j'inclus le dialogue pour les personnes qui le souhaitent, car cela permet une intégration consciente du fait qu'on est Un, que tout en nous n'aspire qu'à s'aligner : ce qui vit dans le corps répond à ce qui vit dans le dialogue. Lorsque le mental rejoint l'émotion, il ne met plus de barrière au mouvement naturel de la vie. Dans le dialogue, en accueillant ce qui fait difficulté, on touche à l'émotion : le corps parle à travers elle, c'est un signal complexe. La Communication Non-Violente a cette faculté de faire émerger l'essentiel, car elle se centre sur nos besoins. Un besoin est un processus nécessaire au maintien de la vie. Le besoin de dormir, de repos, par exemple, nous semble évident, la plupart du temps nous savons l'identifier et lui répondre. Le besoin de reconnaissance, par exemple, est peut être plus subtil, on a plus de mal à l'identifier, et pourtant il a tout autant d'impact sur le vivant à long terme. Chaque besoin est nécessaire à la survie à différentes échelles d'urgence : boire, c'est 3 jours, respirer, c'est deux minutes. On ne peut pas passer deux semaines sans dormir, on tombe malade. Mais on ne peut pas non plus passer des années sans être reconnu, et on risque de tomber malade tout autant... Les besoins affectifs (reconnaissance, réalisation, affection, tendresse...) sont des besoins fondamentaux nécessaires à l'épanouissement physique du vivant, à la santé de notre corps. Le dialogue permet de faire émerger les besoins qui demandent à être reconnus dans la difficulté qui se présente, de créer un pont conscient entre l'affectif et le corps.

Tout ce qui s'exprime dans le vivant demande à être honoré, accueilli. C'est le coeur de ma pratique. On peut aussi faire sans la parole, venir juste pour prendre soin de son corps. Il se passe tout autant de choses car tout ce que fait le corps est un élan de vie. Même lorsqu'on se tait, le corps va parler. Si je formule ce que je ressens, la parole peut passer par moi. Il n'y a pas dans le corps de messages qui peuvent être néfastes, même si de l'extérieur cela ressemble à un déséquilibre et que l'on souhaite le corriger. On est parfois en guerre avec notre propre vivant : je ne participe pas à cette guerre, je suis là pour autre chose. Le corps sait. Il a son intelligence. Le plus souvent, lorsqu'il demande à être rencontré, c'est pour raconter quelque chose qui va mal. Quand on l'écoute, à l'endroit où ça parle, c'est comme s'il remerciait d'être écouté, le message se dissout, et on passe au message suivant, peut-être à un autre endroit du corps. En somme, "comment ça va?" est la question que je pose au corps. J'honore la réponse. J'écoute. Et l'élan de vie circule.

Ma démarche n'est pas symptomatique. Si je propose un travail en profondeur qui a des effets bénéfiques sur le plan physique, le travail a lieu tout autant sur le plan émotionnel. Si l'on vient avec un problème articulaire par exemple, on va explorer autour de ce symptôme, dégager les problématiques antérieures, ou plus profondes. C'est là que j'ai l'impression de faire un travail de fond. Je ne m'engage pas sur un résultat, beaucoup de choses peuvent se passer physiquement, on ne peut rien contraindre. Ce serait une erreur dans l'accompagnement de trop "vouloir" transformer, à se laisser emporter dans un élan personnel de "bien faire", ou juste de "faire". Il est parfois bon de ne rien faire. Mon intuition me guide durant toute la séance, aussi bien dans la phase de dialogue que la phase corporelle. C'est en étant moi-même que je suis le plus tranquille, le plus juste et le plus présent. Selon la séance et ce qui se présente, on pourra donc travailler uniquement par le dialogue, uniquement sur la table, ou dans un mélange des deux. 

Mon parcours

Je suis né au Maroc à Rabat, de parents professeurs, et j'ai grandi dans un bain de culture, de livres. J'ai construit une personnalité qui réponde aux attentes, tout en me sentant dans l'incompréhension du monde, comme connecté à un "autre chose". J'ai vécu comme un jeu de m'intéresser aux émotions et au corps, chez moi, chez les autres. Enfant, je pouvais passer des heures à regarder bouger ma main et à me demander comment cette magie était possible... J'ai suivi des études d'ingénieur puis travaillé dans le domaine de l'interface client dans l'informatique : je passais mes journées à "absorber" les difficultés relationnelles, et m'intéressais au développement personnel, à la communication entre humains.

C'est un accident au genou qui m'a permis à la fois de remettre en question ma vie professionnelle et de découvrir l'Ortho-Bionomy®. J'ai quitté mon travail pour pouvoir être opéré et partir pour un long voyage en Australie. Peu avant le départ, malgré la rééducation, je ne sentais pas mon genou guéri. Ma belle-soeur kinésithérapeute se formait à l'Ortho-Bionomy®. Dans son toucher, je me suis senti réellement "touché" et non "manipulé"... C'est un moment vraiment particulier. L'idée de m'y former m'a effleuré une première fois.

L'Australie m'a bouleversé, par la puissance de la nature sauvage. Là-bas j'ai retrouvé deux fois par hasard l'Ortho-Bionomy®. D'abord une école : l'idée de me former revient, j'attrape un prospectus, et le voyage continue. Un jour, je trouve sur une plage un joli "sand dollar" ou dollar de sable, ce squelette de l'oursin qui forme une étoile, que j'ai mis dans ma poche. Le soir, je retombe sur le flyer de l'école, et je réalise que le symbole de l'Ortho-Bionomy est un sand dollar... Ce soir là j'ai décidé de me former en rentrant en France.

Tout en suivant ma formation, je me suis installé comme prof particulier de maths pour aider des jeunes, pendant 5 ans. Avec l'Ortho-Bionomy®, c'est tout ce que je n'avais jamais osé épanouir chez moi qui était sollicité...  J'ai fait le tour de tous les formateurs français, j'avais envie de recevoir toutes les transmissions possibles, parce que la pratique est très singulière et propre à chacun. On commence à pratiquer après les deux premières années, en 2013 pour moi, et on poursuit l'apprentissage en pratiquant. J'ai développé des outils personnels, et ma détermination, ma certitude que c'est ma place, mon chemin. Je suis venu m'installer à Bordeaux en 2016, et peu à peu les éléments de construction de ma vie se sont assemblés, ma pratique, ma famille. J'ai été officiellement diplômé à la pratique en 2018.

En 2019, j'ai cessé toute autre activité pour m'ancrer entièrement, en confiance, dans le métier de thérapeute.

Association Française d'Ortho-Bionomy® : Praticien certifié, Diplôme de Praticien Européen.

Equivalence Créative - Isabel Estevez : Formation à la Communication Non Violente 


Comment ça se passe ?

Une séance

Je reçois tous les âges, même les bébés et tout-petits pour lesquels la séance est plus courte. Il y a en règle générale deux phases dans la séance : dialogue puis travail sur table.

Le dialogue offre un espace où l'on dépose, où l'on est reconnu par rapport à son vécu, à son ressenti et à ses besoins profonds, s'ils sont accessibles. Chaque personne est bien entendu libre de parler ou non, de répondre ou non aux questions et propositions. C'est un miroir parfois dérangeant. On n'a pas toujours envie d'accéder au besoin qui s'exprime en nous, à l'émotion qui lui est associée. Pour permettre en douceur l'ouverture vers le besoin, je me place dans l'écoute profonde et la sincérité. Je peux choisir comment je vais dire les choses mais il n'est rien que je m'empêche de dire, même s'il faut trouver les formes : si c'est là dans la séance, c'est que ça a sa place, ça "sonne la cloche". 

Dans le deuxième temps de travail sur table, j'exerce la même chose sur le corps : l'écoute, la reconnaissance du vécu, des schémas corporels. C'est un champ de techniques douces assez large, on n'applique jamais de force, l'action est guidée par le corps.. On dit qu'on travaille "avec" le corps et pas "sur" lui.  L'écoute commence par l'écoute des tensions les plus superficielles pour aller vers les plus profondes, ce qui se traduit corporellement souvent par un départ sur la nuque, qui doit être libérée pour aller ensuite ailleurs. Mes mains sont "appelées" clairement vers un endroit en particulier. J'écoute l'appel du corps, d'un bout à l'autre, et je soutiens le mouvement par un large éventail de gestes, de la mobilisation, compression douce, pression des doigts, simple contact tissulaire, écoute, ou parfois toucher énergétique qui concerne les parts les plus subtiles, à l'extérieur du corps. On se laisse aller, sur le dos ou sur le ventre. Parfois je parle, parfois moins. On peut bouger, s'exprimer. Le fait d'offrir un contact au corps crée des prises de conscience, on peut avoir envie de les exprimer, rien n'est imposé.

Un accompagnement plus long

J'accompagne les personnes sur quelques séances, en général, mais cela peut aussi devenir un repère, pendant un certain temps. Le corps a toujours quelque chose à dire, il invite toujours à la prise de conscience et au mieux être. Je peux ainsi travailler de manière régulière avec une personne en flou dans sa vie, qui souhaite cheminer vers elle-même, se reconnecter à ses besoins. On réalise une transformation profonde par la reconnaissance de ses besoins, et la réalisation de ce qui va les épanouir. J'ai accompagné des changements assez spectaculaires, et c'est une joie de voir les personnes renouer de manière confiante avec ce qu'elles ressentent : c'est une porte gigantesque vers l'autonomie. 

Prestations

Séance individuelle

75,00 €

1h30

Une séance pour faire clarté sur ce qui nous anime en ce moment. Que ce soit douloureux, confus ou tendu, je vous accompagne dans votre besoin de mieux voir et faire la paix, avec ce qui est en vous là, maintenant.

Si tu ne vas pas dans les bois, jamais rien n'arrivera, jamais ta vie ne commencera. Va dans les bois, va.

— Clarissa Pinkola Estes